Honte à Poutou ! Lui et ses soutiens seront bien contents d’appeler la police le jour où leurs vies ou leurs biens se trouveront menacés.

Désarmer la police pour éviter qu’elle soit visée, selon Poutou, équivaut à supprimer les extincteurs pour éviter les incendies, ou les lignes jaunes pour éviter les accidents.

Bel exemple de logique trotskiste !