Ce samedi 11 février 2017, j’étais l’invité d’Alain Finkielkraut pour son émission Répliques sur France culture, pour débattre avec Jean-Pierre Chevènement des « Nouveaux défis de la France ».

Émission à réécouter sur le site France Culture

Dans son livre « ma France »(Maren Sell) le philosophe Peter Sloterdijk écrit :  » Si l’on devait résumer en une seule phrase le changement de conscience des européens au cours de la période qui a suivi 1945 elle devrait sans doute exprimer sommairement l’état de fait suivant : les habitants de cette partie de la guerre, épuisés par les excès et les dépenses de l’ère 1914-1945 ont tourné le dos aux passions historiques pour développer à leur place un modus vivendi post historique. Avec leur entrée dans l’ombre des catastrophes, les européens ont tranché contre le style tragique et épique de l’existence . Ils ont choisi une forme de coexistence dans laquelle la civilisation prend la place de la tragédie, la négociation celle de l’épopée . » Les attentats islamistes de 2015 et 2016 ont ébranlé ce modus vivendi . L’histoire a fait brutalement son retour sur le territoire qui l’avait congédié ce qui , comme l’écrivent mes invités Pierre Lellouche et Jean-Pierre Chevènement, nous a plongé dans un état de sidération.

La sidération c’est la stupeur; mais la vie a continué avec ses fêtes et ses deuils et la question demeure que je pose à mes invités : que nous arrive-t-il ?

(source : Franceculture.fr, page de l’émission Répliques)

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>