Skip to content

1916-2016 : Sykes-Picot-Poutine

1916-2016 : Sykes-Picot-Poutine 1916-2016 : Sykes-Picot-Poutine

Lancement de la pétition « Paris Mérite Mieux »

Lancement de la pétition « Paris Mérite Mieux » Lancement de la pétition "Paris Mérite Mieux"

Voeu pour le retour de la crèche de Noël sur le Parvis de l’Hôtel de Ville à Paris

Voeu pour le retour de la crèche de Noël sur le Parvis de l’Hôtel de Ville à Paris Voeu pour le retour de la crèche de Noël sur le Parvis de l'Hôtel de Ville à Paris

Plaidoyer pour moderniser la vie démocratique à Paris

Plaidoyer pour moderniser la vie démocratique à Paris Plaidoyer pour moderniser la vie démocratique à Paris

Résolution socialiste sur les crimes perpétrés en Syrie et en Irak : un texte confus et ambigu

Assemblée nationale – 21 février 2017

Proposition de Résolution sur la reconnaissance et la poursuite des crimes perpétrés en Syrie et en Irak et sur l’accès des populations civiles à l’aide humanitaire

Discours de Pierre Lellouche

(Seul le prononcé fait foi)

Monsieur le Président,

Madame la Présidente,

Monsieur le Ministre,

La Présidente de la Commission des Affaires Étrangères, notre collègue Elisabeth Guigou, a jugé nécessaire, en toute fin de législature, de nous proposer une Résolution concernant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, voire même les génocides, commis en Syrie et en Irak.

Sa  Proposition de Résolution invite le Gouvernement à faire reconnaître ces crimes par la Cour pénale internationale afin de poursuivre leurs auteurs, qu’il s’agisse d’organisations terroristes comme Daech, ou d’Etats : la Syrie et probablement ses alliés étant mentionnés dans l’exposé des motifs.

La résolution considère aussi que les ressortissants français engagés auprès de ces organisations terroristes se rendent coupables des mêmes crimes, sans que l’on ne sache vraiment quelle politique pénale devrait, selon Mme Guigou, leur être appliquée, sur place ou lors de leur retour en France.

Elle invite enfin le Gouvernent à poursuivre sans relâche ses efforts en matière d’aide humanitaire auprès des populations civiles en Syrie.

Que faut-il penser de ce texte, à la fois confus et ambigu ?

Sur un plan strictement moral, Lire…

15 fév 2017 / Droit, Médias

Le Parlement européen ratifie le CETA : un passage en force au mépris des droits souverains des Etats

Le Parlement européen a ratifié aujourd’hui l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA), ouvrant ainsi la voie à la mise en œuvre de l’accord dès le 1er mars, comme le veut la Commission européenne.

Or, à aucun moment ce Traité n‘a été examiné au fond par le Parlement français ou par les autres Parlements des pays membres de l’Union européenne, alors même que les Gouvernements avaient reconnus ce Traité comme « mixte », c’est-à-dire nécessitant l’approbation des Parlements nationaux et pas seulement du Parlement européen.

La Commission européenne a donc réussi le passage en force qu’elle souhaitait depuis l’origine, en obtenant l’application « provisoire » de l’Accord, au mépris des droits souverains des États.

Voilà une nouvelle preuve du divorce démocratique qui malheureusement s’est installé dans le fonctionnement des institutions européennes et que ne manqueront pas d’exploiter les populistes de tout crin.

Cette affaire doit nous amener à revoir de fond en comble le processus de négociation et de ratification des accords commerciaux passés par l’Union européenne, sous peine de voir s’aggraver le risque de délitement de l’Union.

Pierre Lellouche

Député de la 1ère circonscription de Paris

11 fév 2017 / Médias, Radio

Invité d’Alain Finkielkraut sur France Culture

Ce samedi 11 février 2017, j’étais l’invité d’Alain Finkielkraut pour son émission Répliques sur France culture, pour débattre avec Jean-Pierre Chevènement des « Nouveaux défis de la France ».

Émission à réécouter sur le site France Culture

Dans son livre « ma France »(Maren Sell) le philosophe Peter Sloterdijk écrit Lire…

8 fév 2017 / Médias, Vidéo

Invité de Michel Zlotowski pour l’émission « Cinq questions à… » diffusée sur Akadem

J’étais l’invité de Michel Zlotowski pour un entretien autour de mon dernier livre, Une Guerre Sans fin, paru en janvier dernier aux éditions du Cerf.

Émission à revoir sur Akadem.org

8 fév 2017 / Médias, Radio

Invité culture de Patrick Poivre d’Arvor sur Radio classique

Ce mardi 7 février 2017, j’étais l’ « invité culture » de Patrick Poivre d’Arvor.

Émission à réécouter sur Radio classique.

 

 

6 fév 2017 / Médias

« Une Guerre Sans fin » : la critique de mon dernier livre par Eric Delbecque sur le Figaro.fr

Le djihadisme, héritier du fascisme, du nazisme et du soviétisme ?

Par Eric Delbecque

6 février 2017

FIGAROVOX/TRIBUNE – Eric Delbecque a lu l’ouvrage Une guerre sans fin du député Pierre Lellouche consacré à la menace planétaire de l’islamisme radical. Il y voit une contribution riche, fournie et cohérente à l’étude du phénomène «totalitaire» du 21e siècle.

Eric Delbecque est président de l’Association pour la compétitivité et la sécurité économique (ACSE) et directeur du département intelligence stratégique de SIFARIS. Avec Christian Harbulot, il vient de publier L’impuissance française: une idéologie? (éd. Uppr, 2016).

Le livre de Pierre Lellouche, Une guerre sans fin (éd. du Cerf) est apparemment celui d’un néoconservateur à l’américaine… Il y dénonce très classiquement le relativisme moral dont font preuve une partie des Occidentaux vis-à-vis des salafistes, et il appelle à une réaction bien davantage musclée contre tous les soutiens de l’intégrisme islamiste.

L’ancien ministre s’assume en faucon extrêmement résolu qui déteste franchement toute complaisance – dans le débat hexagonal au premier chef – envers ce qui mine la confiance de l’Occident en lui-même. Pour aller au fond des choses, on peut même avoir l’impression qu’il n’est pas loin d’adhérer à la thèse du «choc des civilisations» de Samuel Huntington.

Il est pourtant nécessaire de dépasser Lire…